RTW Dossiers

Plan du site
Sommaire
Dossiers
 
Sénégal : 9 personnes condamnées à 8 ans de prison pour homosexualité

AFP, le 7 janvier 2009

DAKAR - Neuf Sénégalais ont été condamnés à huit ans de prison par le tribunal de Dakar pour homosexualité, a-t-on appris mercredi de source judiciaire et auprès d'un des avocats, selon lequel il s'agit de la plus lourde peine jamais infligée au Sénégal contre des homosexuels.

Les neuf prévenus, tous âgés de moins de trente ans, ont comparu mardi pour "acte impudique et contre-nature et association de malfaiteurs" après leur arrestation en décembre à Mbao, une ville située dans la banlieue de Dakar, a-t-on précisé de même source.

Le parquet avait requis une peine de cinq ans de prison. L'homosexualité est officiellement interdite au Sénégal, pays à 95% musulman, et passible selon le code pénal d'une peine d'un à cinq ans d'emprisonnement.

La condamnation pour "association de malfaiteurs" a dans le cas des neuf homosexuels alourdi la peine. La majorité des neuf condamnés font partie d'associations de lutte contre le sida dans la communauté homosexuelle.

"C'est la première fois que la justice sénégalaise inflige une peine aussi lourde à l'encontre d'homosexuels", a déclaré à l'AFP Me Issa Diop, un des quatre avocats de la défense.

"En les condamnant à une peine de huit ans, le juge a pratiquement criminalisé les faits", a estimé cet avocat. "Il y avait une volonté manifeste de sanctionner ces jeunes", a-t-il ajouté en précisant avoir interjeté appel.

"Ces personnes avaient été appréhendées sur dénonciation anonyme", a précisé une autre source judiciaire. "La police les a pris sur le fait en plein ébat et avec des photos à caractère pornographique", a-t-elle ajouté.

Selon le président d'une association gay sénégalaise qui a tenu a garder l'anonymat pour raison de sécurité, "cette peine est discriminatoire". "De nombreux homosexuels sont déjà en train de fuir dans les pays voisins, car nos conditions de vie sont de pire en pire", a-t-il précisé.

"C'est la première fois à ma connaissance que quelqu'un est condamné à huit ans de prison pour homosexualité (en Afrique). Je suis choqué", a indiqué depuis Le Cap (Afrique du Sud) un responsable de la Commission internationale des gay et lesbiennes pour les droits de l'Homme (IGLHRC) Joel Nana.

Depuis un an, les affaires homosexuelles défraient régulièrement la chronique au Sénégal.

En février 2008, la parution de photos dans un magazine people local d'un présumé "mariage gay" avait déclenché une vague d'homophobie. Le 21 août 2008, un Belge et un Sénégalais accusés de "mariage homosexuel et actes contre nature" avaient été condamnés à Dakar à deux ans de prison ferme.

Mi-décembre, une ONG islamique sénégalaise avait jugé "inopportune" la participation d'homosexuels à la 15e conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (Icasa), qui s'est tenue du 3 au 7 décembre à Dakar.


  Haut